Rechercher
  • Hélène Frébault

Lecture inspirante : "La rencontre, une philosophie" de Charles Pépin


« Cette rencontre qui semblait l’œuvre du hasard a […] été rendue possible par leurs attitudes. […] le hasard n’est que le point de départ, ce n’est pas lui qui préside à nos destinées ; il se provoque. J’ai écrit ce livre pour montrer que l’on peut faire du hasard un allié, que l’on peut se préparer à accueillir l’imprévu. Dans un train ou au supermarché, en soirée ou au bureau, sur un site de rencontre ou dans un jardin public.

Mais cela suppose d’avoir une vision claire de la mécanique et de la puissance de la rencontre, de comprendre ce qu’est l’action, la disponibilité, la vulnérabilité. »


Il est des livres qui vous parlent tellement que vous auriez voulu les écrire. C’est pour moi le cas de celui de Charles Pépin, « la rencontre, une philosophie ». L’extrait ci-dessus rejoint totalement ma vision de la rencontre amoureuse - mais aussi de la rencontre amicale ou professionnelle.


Le hasard fait partie de l’équation, certes, mais il se provoque. Et une vraie rencontre ne peut avoir lieu que si, ne serait-ce qu’un instant, les trois conditions suivantes sont réunies :

· L’action : il suffit parfois d’un rien, mais elle est indispensable pour faire du croisement de deux êtres une rencontre

· La disponibilité : une curiosité, une ouverture au monde et à l’autre, sans laquelle l’on risque de ne pas voir sa chance passer

· La vulnérabilité : car il faut bien prendre le risque de se dévoiler, de se montrer authentique et humain


Je vous partage aussi en visuel ce petit mantra de la rencontre livré par Charles Pépin. C’est tout simple, facile à retenir, et tellement vrai que je n’aurais pas trouvé mieux !


Pour vous donner le contexte, Charles Pépin explique qu’il encourageait ainsi ses enfants inquiets de se rendre à un anniversaire ou d’engager une conversation.


En 5 mots, il résume le meilleur état d’esprit pour aborder une rencontre – y compris une rencontre amoureuse, bien sûr.


Mais je redonne la parole à son auteur :

« Ce mantra « j’y vais-je vois » était une invitation à réunir les deux conditions nécessaires à la survenue d’un événement, à la rencontre : sortir de chez soi, mais aussi être prêt à accueillir ce qui se présente, le bon comme le mauvais. »


Evidemment, car si vous ne sortez pas de chez vous, vous aurez peu de chance de faire des rencontres et d'avancer dans votre vie. Et si vous sortez avec trop d’attentes ou en vous mettant trop de pression, vous ne verrez peut-être pas votre chance, ou bien vous vous découragerez à la première déconvenue.


Alors que votre vrai succès est d'avoir dépassé vos appréhensions, d’être entré.e en action et d’avoir ouvert votre champ des possibles !

Croyez-moi, rien que cela finit toujours par apporter du positif dans votre vie, en amour tout particulièrement.


Pour rencontrer Charles Pépin en personne et l'entendre parler de « La Rencontre, une philosophie », venez à la conférence qu’il donnera pour le Cercle des Gens Bien & Bienveillants - CGBB le 14 septembre à 18h15. Tous les détails ici :


https://www.cgbb.fr/produit/conference-charles-pepin-philisophe-club-networking-paris-bienveillance-business/


J’y serai, bien sûr ! 😊


#rencontre#philosophie#confiance#etatdesprit#coachdevie#devperso#epanouissement#bienveillance#emotions#optimisme#psychologiepositive#estimedesoi#coachingdevie#amoureux#saimer#positivité#etreheureux#intelligenceemotionnelle#saimer#relationamoureuse#attirance#cgbb#caproteine#essecalumni

16 vues0 commentaire