Les mythes de l'amour : Cendrillon

Dernière mise à jour : 12 mai


C’est la période des contes de fées, et fidèle à mon esprit de Noël, j’ai bien envie de vous revisiter un mythe de l’amour bien connu : celui de Cendrillon.


Il était une fois, une belle jeune fille sauvée de son statut d’esclave domestique exploitée par sa belle-mère et ses belles-sœurs, pour être changée en princesse grâce à l’amour de son prince charmant …


Il y en a des clichés là-dedans !

  • La gentille est vraiment trop gentille, jolie, douce, féminine, et réunit toutes les compétences de la parfaite femme au foyer (cuisine, ménage, lessive, et une jolie voix qui charme les petits oiseaux pour la version dessin animé)

  • Les méchantes sont vraiment très méchantes (et laides, par-dessus le marché, pour qu’on ne puisse pas s’y tromper)

  • Le prince est très charmant (et très exigeant, aucune princesse ne trouve grâce à ses yeux)

  • La rencontre se fait dans un bal (château, musique, victuailles, conditions parfaites)

  • C’est un coup de foudre (le prince ne voit qu’elle parmi toutes les autres, et ne peut plus l’oublier jusqu’à la chercher partout avec une improbable pantoufle de vair, le seul indice qu’elle ait laissé pour l’identifier)

  • La « happy end » est spectaculaire (elle met la pantoufle et hop, ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants)

A première vue donc, un mythe de l’amour très agaçant pour les femmes modernes que nous sommes. (Clin d’œil au livre d’Alessandra Sublet gracieusement intitulé « J’emmerde Cendrillon » 😉).


Et pourtant, ce mythe figure en bonne place dans l’imagerie de l’amour et de la rencontre idéale. Même s'il est revisité régulièrement sous une forme plus "tendance" à coups de romans à l'eau de rose ou de ... Films de Noël.


Mais … N’ai-je pas omis quelques détails cruciaux ?


Rien de tout cela ne serait arrivé si :

1/ Le prince n’avait pas initié la rencontre en envoyant des invitations dans tout le pays - difficile de faire plus clair pour « afficher sa pancarte » de célibataire 😉

2/ Cendrillon n'était pas allée au bal et était restée cachée sous ses haillons au coin du feu en se lamentant sur son mauvais karma.


Exit donc la chance et le fameux hasard de la rencontre, bonjour le passage à l’action !


Allons plus loin. Si je vous dis que Cendrillon, loin d’attendre passivement son prince, a en fait pris son destin amoureux en main et provoqué la magie en se faisant accompagner ?


Mais oui ! Entre en scène sa marraine la fée, qui de toute évidence est l’équivalent version conte de fées d’une coach de vie amoureuse très efficace 😊 :


1/ Elle arrive à la rescousse pour redonner confiance à sa protégée et l’aider à surmonter les obstacles qui l’empêchent de sortir de sa zone de confort – jusqu’à avoir l’audace de braver l’interdit


2/ Elle lui permet de se rendre visible et la rhabille de pied en cap – de façon symbolique, elle lui fait prendre conscience de son charme unique, y compris à l'aide des fameuses pantoufles de vair sur mesure


3/ Elle s’arrange pour que Cendrillon fasse une entrée très remarquée, après tout le monde, à bord d’un carrosse en forme de citrouille lui aussi unique en son genre (sans oublier l’attelage magique)


4/ Fine mouche, la marraine « précadre » le premier rendez-vous en s’assurant que la jeune fille s’éclipse avant minuit, histoire qu’elle ne soit pas tentée de rester auprès du prince dès la première nuit, le laissant ainsi avec l’envie de la revoir 😉


5/ Enfin, « l’oubli » de la pantoufle de vair (qui est tout sauf fortuit, si vous voulez mon avis) est un coup de maître, car au lieu d’un 06 qui donnerait au prince directement accès à sa princesse, il est doit déjà penser à elle H24 et s’investir dans sa recherche avant même de savoir qui elle est !


Dans ces conditions, le prince ne pouvait que tomber amoureux. Ce qui n’enlève rien au charme de Cendrillon, ni à celui du prince, ni à la magie de l’amour, qui sont bien au rendez-vous. D’ailleurs, le prince passe outre la différence de statut social.

Mais comme il n’est qu’un être humain et qu'il n'a pas de superpouvoirs, il n’aurait jamais pu deviner que Cendrillon existait si elle n’avait pas pris le risque de sortir de son âtre, d’enfiler une robe et des chaussures, et de faire sensation au bal pour qu’il la voie.


Moralité : c’est quand on cherche, avec plaisir, curiosité et ouverture d’esprit, qu’on a le plus de chances de trouver l’amour 😉


Et si, vous aussi, vous faisiez apparaître la coach de vie amoureuse dans votre salon, chaque semaine pendant trois mois ? C’est ce que je vous propose avec mon programme en ligne « Indépendante ET amoureuse ! » de janvier à mars 2022. Venez me rejoindre pour créer VOTRE « happy end » 😊


Bon d’accord, je n’ai pas de baguette magique, le prince charmant n’existe pas, Cendrillon non plus, mais l’amour entre deux êtres humains en vrai, c’est bien plus chouette qu’en rêve. Et pas besoin de château ni de belle robe pour être heureuse en amour. La bonne nouvelle, c’est que cela dépend surtout de VOUS, et que je peux vous expliquer comment !








63 vues0 commentaire