Rupture amoureuse - Ep. 3 : quand suis-je prêt.e à me lancer dans une nouvelle relation ?

Dernière mise à jour : il y a 7 jours





Quand suis-je prêt.e à me lancer dans une nouvelle relation après une rupture ?

Cette question qui revient souvent en coaching est l’objet de ce 3e et dernier épisode de ma mini-série sur la rupture amoureuse.


La réponse est simple mais pas très satisfaisante : ça dépend.


Eh oui, j'aimerais pouvoir vous donner une règle, par exemple «il faut environ un mois de deuil par année de mariage » (déjà entendu). Oui mais voilà, nous sommes des êtres humains. Chaque histoire est particulière, et il n’y a pas de recette miracle qui marche à tous les coups.


Mais je vais tout de même vous donner quelques pistes 😉


Il y a rupture et rupture


Dans le premier épisode de la semaine dernière, je vous parlais de la courbe de changement et je vous disais que la période de « deuil » dure un certain temps. Je vais nuancer en vous rappelant qu’il y a rupture et rupture : si vous sortez d’un mariage de 30 ans, ce n’est pas le même deuil que si vous sortez d’une relation de quelques semaines ou quelques mois.


Bien évidemment, cela fait toujours mal, mais si votre relation a été assez courte, ne lui donnez pas le pouvoir de vous bloquer trop longtemps. Car il est probable que ce sur quoi vous pleurez, ce n’est pas vraiment cette personne ou cette relation, mais plutôt votre rêve d’amour qui s’envole. Vous n’avez pas encore trouvé la bonne personne, c’est tout. C’est décevant, mais au moins vous avez su prendre le risque de vous ouvrir à l’amour, et il n’y a pas de raison de vous infliger la double peine. Interrogez-vous sur les raisons pour lesquelles vous aviez choisi cette personne, mais ne refermez pas la porte. Gardez espoir et remettez-vous rapidement à chercher celui/celle qui n’attend que vous !


S'accorder un temps de célibat choisi et provisoire ?


Cette deuxième courbe que je vous donne ici va de pair avec la courbe de changement du premier épisode, et concerne donc plutôt ceux/celles qui sortent d’une longue relation.

Vous devinez bien que si vous vous lancez dans une nouvelle relation dans la période rouge ou jaune, ce n’est pas le meilleur moment. Dans la période rouge, vous n’avez ni la place dans votre vie, ni l’énergie, ni le bon état d'esprit pour créer une belle relation épanouissante avec une nouvelle personne. Vous avez encore trop de sentiments négatifs et changeants, ainsi que des ennuis bien concrets à gérer. Une séparation ne se fait pas du jour au lendemain quand on a passé des années à construire ensemble.


Quant à la période jaune, vous déprimeriez un saule pleureur, et seuls vos amis les plus courageux vous supporteront avec patience ;)


Les risques principaux de se jeter trop vite dans une autre relation sont, notamment :

  • Vouloir remplacer une personne par une autre "poste pour poste"

  • Chercher à embêter votre ex et vous mettre dans une sorte de concurrence malsaine à celui/celle qui "refera sa vie" le plus vite

  • Choisir une personne pour de mauvaises raisons

  • Choisir quelqu’un qui ne va pas mieux que vous, voire encore moins bien

  • Ne pas donner le meilleur de vous-même à cette nouvelle personne

  • Vous faire encore plus mal et probablement perturber/retarder votre deuil …

A contrario, vous voyez bien que les périodes verte ou bleue de la courbe sont plus propices à faire une place à quelqu’un dans votre vie : quand vous avez accepté la situation, remis un peu d’ordre dans votre vie et que vous vous sentez déjà relativement bien tout.e seul.e. A fortiori dans la période bleue quand vous êtes épanoui.e dans votre vie de célibataire, dans une énergie d'ouverture et de curiosité. Bref, quand vous avez non pas besoin, mais envie de partager votre vie avec une nouvelle personne.


Même si vous n’êtes pas sûr.e de savoir où vous en êtes, dès que vous sentez que vous avez retrouvé un bon équilibre dans votre vie, essayez à votre rythme de rouvrir la porte à de nouvelles rencontres pour voir comment cela se passe.


En effet, ce temps de célibat que vous vous êtes accordé ne doit pas non plus s’éterniser pendant plusieurs années, ni devenir un état définitif. Je ne ferais pas ce métier si je pensais que l’on pouvait renoncer totalement à l’intimité particulière que seule offre une relation amoureuse, même si elle ne doit jamais être notre unique source de bonheur !


En résumé, dans l’idéal, il faudrait s’accorder un temps de célibat choisi et provisoire, jusqu’à se sentir bien seul.e puis se rouvrir à l’amour.


Idéal vs. Réalité


Je dis dans l’idéal, car en réalité, je sais bien que la plupart des gens ne vont pas attendre très longtemps pour essayer d’échapper à la solitude, se rassurer sur le fait qu’ils peuvent encore plaire et panser leur ego blessé en faisant de nouvelles rencontres. La facilité avec laquelle chacun.e peut aller s’inscrire sur un site ou une appli de rencontre exacerbe encore ces comportements.


Loin de moi l’idée de juger, chacun.e son parcours et sa façon d’avancer (ou pas). En général, on finit tout de même par avancer et quitter cette phase « en vrac », hormis quelques un.es qui restent coincés dedans très longtemps.


Ce qui aide tout de même, et fait perdre moins de temps finalement, c’est d’être honnête avec soi-même et avec la (les) personne(s) que l’on rencontre, reconnaître que l’on n’est pas prêt.e à s’investir dans une nouvelle relation construite pendant cette période de sa vie, et trouver de préférence une personne qui est dans la même phase de vie. Certains se réparent ainsi mutuellement, en ayant aussi conscience que cette relation est probablement temporaire.


Vous me voyez venir, c’est ce que l’on appelle communément la "relation pansement", qui comme son nom l’indique, a pour vocation d’accompagner la cicatrisation puis être retirée ensuite lorsque la plaie est guérie. C’est assez logique au fond, ce dont vous avez besoin dans le creux de la courbe n’est probablement pas ce que vous rechercherez dans quelques mois ou quelques années. Sachez que la relation pansement n’est pas un passage obligé. Encore une fois, chaque personne et chaque histoire sont différentes.


Eviter d'être la "relation pansement" alors qu'on veut construire


Quid si vous êtes de l’autre côté de la barrière, que vous voulez construire et que vous rencontrez une personne récemment sortie d’une relation ?


Si vous devinez que cette personne est encore dans sa phase « en vrac », évitez de vous engager avec elle car vous risquez de vous faire mal. Cela n’a rien à voir avec le fait que ce soit une belle personne dans l’absolu. Elle n’est juste pas dans la bonne phase de vie et vous la rencontrez au mauvais moment. Vos besoins et vos attentes aujourd’hui sont différents. Vous n’avez sans doute pas deux ans à perdre pour l’attendre et l’aider à gérer son vrac, j’imagine ?


Quand vous avez la chance que cette personne ait la présence d’esprit de vous dire clairement qu’elle n’est pas prête à s’investir, prenez-la au mot. N’essayez pas de la convaincre du contraire à force d’amour, juste parce qu’elle vous plaît. Laissez-la finir son deuil et passez votre chemin. Gardez votre énergie et votre envie de construire pour la personne qui est vraiment prête pour vous !


Mais même si elle vous dit qu’elle est prête, ne vous y fiez pas. Elle n’est peut-être pas consciente que son deuil va la rattraper. Ne vous fiez pas non plus au fait que cette personne coche toutes vos cases, qu’elle fasse « tout bien » dans les premiers rendez-vous, que le feeling soit là, voire qu’elle s’emballe pour vous - sincèrement, car elle a envie de croire de nouveau à l’amour.


Fiez-vous plutôt à ce qui se passe en réalité. Donnez-vous un peu de temps pour évaluer sa situation réelle et les conséquences possibles pour vous.


Certaines personnes auront commencé leur deuil bien avant la séparation effective, et peuvent s'avérer aptes à reconstruire parce que dans leur tête leur ancienne relation est bien finie, et qu'ils savent gérer leur bagage sans vous en faire subir les conséquences. Une fois que vous vous en êtes assuré.e, vous pouvez vous engager davantage.


Mais si vous voyez par exemple que la personne est dans des états émotionnels instables, ou bien dit que le divorce n’est plus qu’une question de paperasse mais vit encore sous le même toit, ou a un logement temporaire et vous propose très vite de vivre chez vous, ou bien a toutes les difficultés du monde à vous faire une vraie place (vous présenter à ses amis, par exemple), fuyez !


Car vous avez mieux à faire de votre vie amoureuse que réparer quelqu’un d’autre.

N'oubliez pas : l'amour (et sa recherche) doit d'abord être source de JOIE !


#rupture #courbededeuil #changement #amourdesoi #estimedesoi #celibataire #confiance #lovecoach #lovecoaching #etatdesprit #coachdevie #devperso #epanouissement #bienveillance #citationdamour #emotions #coachingdevie #amoureux #célibataire #celibat #saimer #positivité #etreheureux #intelligenceemotionnelle #relationamoureuse #vieheureuse #cgbb #caproteine #essecalumni

99 vues0 commentaire